Inspiré par le message du Nouvel An de l'Observatoire Euro-Méditerranéen pour les droits de l'Homme "Gardez votre calme, restez humain", le professeur Richard Falk, président du conseil d'administration, a parlé d'un moment qu'il a qualifié de "crise biopolitique", résultant des violations des droits de l’Homme et de l'extinction de civils innocents. "Je ferai de mon mieux pour tenir compte de ce conseil "Gardez votre calme, restez humain", a-t-il dit. "Traitez les autres, de près et de loin, avec la dignité qu'ils et vous méritez et faites tout votre possible pour protéger les personnes vulnérables à votre portée, que ce soit dans la famille, la communauté, le pays, le monde", a-t-il ajouté.

L'Observatoire Euro-Med continue de faire avancer l'essence de ce message, c'est-à-dire défendre l'égalité, soutenir les objectifs de développement durable et promouvoir les valeurs universelles des droits de l'Homme. Récemment entré dans sa cinquième année de fonctionnement, l’Observatoire Euro-Med a élargi son travail de plaidoyer à la défense des droits des réfugiés et des migrants, des femmes et des enfants, ainsi que des victimes d'occupation et de discrimination.

Une partie de cette expansion a consisté en une série de réunions avec des organisations de premier plan, des parlements et des instituts de politique internationaux. "Notre soutien aux droits des femmes et des réfugiés par le biais du plaidoyer et du lobbying, à l'autonomisation des femmes, à la mobilisation des jeunes par le biais de programmes de stages et de mentorat ne fera qu'augmenter en 2017", a déclaré Ramy Abdu, président de l'Observatoire Euro-Med.

"Ces groupes continuent d'être marginalisés et offensés. Sans notre travail, cette marginalisation et cette offense ne feront qu'augmenter".