L'Observatoire Euro-Méditerranéen pour Droits de l'Homme

Défendre la liberté dans toute la région MENA

Le blocus est dans sa 12ème année: Gaza.. cent mille heures d'isolement

publié le : 2017-01-25
Communiqués de Presse   \   Le traitement des civils pendant les conflitsarmés
Territoires Palestiniens,

 

Genève – La situation humanitaire à Gaza se détériore sous le regard silencieux et l'insouciance du monde face à  la souffrance de plus de deux millions d’habitants de Gaza assiégés,  a confirmé  l’Observatoire Euro-Méditerranéen pour les droits de l’Homme dans un rapport démontrant les conséquences catastrophiques découlant de 11 ans de  siège imposé par Israël à la bande de Gaza.

   La politique israélienne menace tous les aspects de vie des Palestiniens dans la bande de Gaza notamment parce qu'elle est considérée comme la plus densément peuple au monde   

Maha Hussaini, directrice d'Euro-Med dans les territoires palestiniens

À la suite de ce  siège israélien , 65% des Palestiniens de Gaza vivent en dessous du seuil de pauvreté et 72% souffrent de l'insécurité alimentaire, tandis que  80% d’entre eux sont dépendants des aides humanitaires.

L’Observatoire Euro-Med rapporte que le taux de chômage à Gaza a atteint 43 %.Un pourcentage très élevé  en comparaison avec celui de la Cisjordanie estimé de 18.7%.

L'observatoire a déclaré que le gouvernement israélien a imposé un siège étouffant sur la bande de Gaza depuis plus de 11 ans , à travers le contrôle des points de  passage commerciaux et non commerciaux, empêchant les Palestiniens de voyager, et les pécheurs d’accéder aux zones de pêche les plus riches .

En outre Israël limite sévèrement l’importation à̀ Gaza des matériaux  nécessaires aux besoins des Palestiniens, ce qui rend la situation économique désastreuse . 

L’Observatoire Euro-Méditerranéen pour les droits de l'Homme a révélé dans son rapport que tous les passages commerciaux qui relient la bande de Gaza au monde extérieur sont totalement fermé à l'exception du passage kerem shalom qui a été fermé pendant 109 jours en 2016, ce qui représente 30% des jours de l’année .

Euro-Med a souligné que les autorités Israéliennes rejettent les permis de voyage pour les patients palestiniens qui ont besoin de traitement en Cisjordanie et dans les territoires occupés, alors que seulement  44% d'entre eux ont pu avoir la permission pendant les derniers mois de 2016. Signalons que 25% des enfants ont besoin d’une aide psychologique notamment après la dernière grande offensive militaire israélienne de l’été 2014

Au cours de la période (Janvier-Décembre 2016), l'autorité israélienne a annulé près  de 50%  de permis commercial au point de passage Erez, au moment où elle a admis au moins 50% des demandes de permis de voyage afin de recevoir un traitement médical.

"La politique israélienne menace tous les aspects de vie des Palestiniens dans la bande de Gaza notamment parce qu'elle est considérée comme la plus densément peuple au monde" a déclaré Maha Hussaini, directrice de l'Observatoire Euro-Méditerranéen dans les territoires palestiniens, qui a également appelé le Conseil de sécurité à mettre fin à̀ la souffrance des civils palestiniens et aux violations israéliennes ce qui risque d'aggraver une situation déjà difficile.

Bien que le coût de l’aide promis par les donateurs internationaux pour la reconstruction de Gaza est estimé de 3 milliards et 507 millions de dollars, seulement 46% (un milliard et 596 millions de dollars) a été versés au cours des deux dernières années.

Selon Euro-Med, le nombre de pêcheurs à Gaza  a connu une baisse remarquable dans la période entre 2000 à 2016 pour atteindre 4000 pêcheurs seulement , dont 95 % d'entre eux dépendent de l'aide internationale comme le rapporte le Bureau de la coordination des affaires humanitaires  "OCHA"

L’Observatoire Euro-Méditerranéen pour les droits de l'Homme appelle donc instamment la communauté internationale  à mettre fin au blocus de Gaza , et à demander des comptes au gouvernement israélien quand il est accusé de crimes de guerre et de violations continues des droits de l'Homme.

 

Cliquez ici pour lire le rapport en anglais