C'est important de continuer la lutte, en dépit des déceptions, en gardant une foi infaillible en une victoire de la justice Richard Falk | Président du conseil d’administration

Euro-Med Monitor in Arabie Saoudite

Les frappes aériennes de la coalition arabe dirigées par l'Arabie saoudite contre les forces Houthi au Yémen ont causé de nombreux décès dont des civils et des enfants. Les autorités saoudiennes poursuivent leur arrestation sans discernement, leurs procès et dispersent par la force les manifestations pacifiques des citoyens. Les autorités continuent de violer les droits des femmes et des filles saoudiennes ainsi que des travailleurs étrangers. Le Royaume utilise sa garde de La Mecque et de Médine pour gagner des points politiques, mais impose des restrictions aux citoyens de certains pays et facilite le voyage des autres, sur la base de différends politiques.

Euro-Med : La détention et la torture des activistes saoudiens ne sont pas moins cruelles que le meurtre de Khashoggi

L’assassinat de Khashoggi devrait changer notre regard sur le bilan du Royaume en matière des droits de l’homme

Au CDH: Euro-Med appelle l'Arabie Saoudite à arrêter les arrestations arbitraires et les procès contre les militants

Lors d'un séminaire à Genève: Euro-Med appelle à garantir la liberté de pratique et d'expression religieuses au Moyen-Orient, met en garde contre la répression politique

Nouveau rapport: Un an après la crise du Golfe : la paix de la communauté en jeu et les droits fondamentaux en péril

Un an après la crise du Golfe : la paix de la communauté en jeu et les droits fondamentaux en péril

Déclaration conjointe: les autorités saoudiennes doivent révéler le sort d'étudiant saoudien Nawaf al-Rasheed

Arabie Saoudite: Les autorités doivent cesser leurs condamnations arbitraires à la mort

En marge de l'Examen Périodique Universel: Euro-Med tient un événement parallèle sur la situation des droits de l'homme en Israël et les EAU

L'interdiction du voyage des Tunisiennes sur les avions de l'EAU représente une discrimination contre les femmes tunisiennes