C'est important de continuer la lutte, en dépit des déceptions, en gardant une foi infaillible en une victoire de la justice Richard Falk | Président du conseil d’administration

Euro-Med Monitor in Syrie

Après le déclenchement de la guerre civile en Syrie en 2011, le conflit armé s'est intensifié à mesure que le gouvernement intensifiait ses attaques et commençait à utiliser des armes de plus en plus meurtrières et aveugles, aboutissant à des attaques d'armes chimiques. Les forces gouvernementales et les milices progouvernementales continuent également à torturer les détenus et à commettre des exécutions. La propagation et l'intensification des combats ont conduit à une crise humanitaire grave avec des millions de personnes déplacées à l'intérieur du pays, ou cherchant refuge dans les pays voisins. Toutes les parties impliquées dans les combats étaient responsables des violations généralisées, y compris le fait de cibler des civils avec de l'artillerie, les enlèvements et les exécutions.

Syrie: La communauté internationale porte la responsabilité de l'attaque chimique de la ville de Duma

Nouveau rapport: Plus d'un quart des Palestiniens de Syrie ont été déplacés et font face à des tragédies récurrentes en dehors de la Syrie

Après 7 ans de guerre: Euro-Med livre un rapport sur la situation des réfugiés palestiniens en Syrie au HCDH

Les Syriens dont les demandes d'asile ont été rejetées affrontent la mort et la torture après leur retour en Syrie

Euro-Med et le Réseau Syrien appellent le Conseil de sécurité à prendre une position décisive pour sauver la Ghouta orientale

Euro-Med publie un nouveau rapport surveillant le déclin des services de l'UNRWA, et prévient des conséquences

Le commerce forcé du sexe pour l'aide humanitaire en Syrie "honteux"

Syrie: Euro-Med met en garde contre une grave situation humanitaire à Ghouta orientale

Syrie: La Turquie doit respecter le droit international humanitaire dans son opération militaire à Afrin

Syrie: Euro-Med exige une position internationale décisive à l'égard du massacre d'Al-Atarib