Le conflit syrien, qui a commencé en 2011 avec des manifestations civiles non-violentes, puis a dégénéré en une guerre par procuration pour le contrôle entre les puissances régionales, a créé la plus grande crise humanitaire du monde depuis la Seconde Guerre mondiale.

Plus de 7,6 millions de Syriens sont maintenant déplacées à l'intérieur du pays et plus de 4 838 000 ont fui le pays, principalement pour les pays voisins dont la Turquie, le Liban et la Jordanie, mais aussi au-delà de la mer vers l'Europe.

   La majorité de la population est dans le besoin d'un soutien humanitaire d'urgence pour tous les domaines de la vie   

 

En conséquence, la majorité de la population est dans le besoin d'un soutien humanitaire d'urgence pour tous les domaines de la vie. Les 28 Etats membres de l'Union européenne diffèrent considérablement les uns des autres dans leurs tentatives de faire face à cette catastrophe. Ces distinctions sont évidentes tant dans le montant de l'aide humanitaire accordée à la région que dans le nombre de réfugiés syriens acceptés. Dans l'ensemble, en tant que continent, beaucoup plus pourrait être fait et est attendu de l'Europe.

Cependant, en dépit de certaines zones qui ont besoin d'amélioration, la réponse humanitaire suédoise, notamment son système d'asile, est considérée comme l'une des meilleures dans l'UE et dans le monde en général. Mais elle fait face à un gros revers avec de nouvelles législations émises par la Suède plus tôt en 2015, qui seront mises en œuvre ce mois de Juillet (2016), et qui comprennent un retour en arrière non seulement en ce qui concerne les lois de la Suède, mais aussi en comparaison avec les lois de l'Union européenne dans le traitement des demandeurs d'asile en général.

Le but de ce rapport est de mettre en lumière la réponse suédoise à la crise des réfugiés syriens à partir de deux points de vue : tout d'abord, comme un modèle qui peut être adopté, au moins en partie, à travers l'Europe et le monde. Deuxièmement, en mettant en évidence les zones problématiques dans le système d'asile suédois, afin d’offrir à la Suède un plan d'amélioration et un guide pour les autres pays pour éviter les mêmes pièges.

 

Cliquez ici pour lire le rapport en angalis