Selon l’agence de migration des Nations unies, au moins 239 migrants sont morts lors de deux naufrages au large de la Libye jeudi.  

Un groupe de migrants, dont vingt femmes et six enfants, est parti de la Libye à bord d’un bateau pneumatique vers 3 h du matin mercredi, mais leur bateau s’est retourné quelques heures plus tard, a déclaré Flavio di Giacomo, porte-parole de l’Organisation internationale pour les migrations des Nations unies (OIM), citant les récits des survivants.

   Douze corps ont été récupérés, notamment ceux de trois bébés. Vingt-sept personnes ont survécu.   

La plupart des personnes s’étaient noyées quand les secours sont arrivés. Douze corps ont été récupérés, notamment ceux de trois bébés. Vingt-sept personnes ont survécu.

Deux femmes auraient survécu dans un autre naufrage qui est arrivé exactement au même moment. Leur bateau pneumatique transportait environ 130 personnes.

On croit que les migrants à bord du bateau venaient d’Afrique de l’ouest.

Selon l’OIM, ces dernières morts font monter à 4 220 personnes le nombre de victimes en Méditerranée cette année, 3 777 étaient mortes en 2015.

Le mois d’octobre a vu une augmentation du nombre d’arrivées de migrants – 27 388 arrivées – soit plus que les deux mois d’octobre précédents combinés, ce qui amène le nombre total d’arrivées pour 2016 à 158 000 selon di Giacomo.

Les passeurs qui organisent les déplacements ont dit aux migrants que l’entraînement européen des gardes côtes libyens prévoyait bientôt des missions de sauvetage depuis la Libye, et que de ce fait les migrants sauvés seraient transportés vers la Libye et non plus l’Italie, selon di Giacomo.

Selon lui, c’est peut-être la raison pour laquelle il y a un empressement à embarquer maintenant, bien que l’information tirée des migrants survivants n’ait pas été confirmée.