Genève - l'Observatoire Euro-Méditerranéen pour les droits de l’Homme exprime sa profonde préoccupation sur la détérioration de la sécurité à Basra au sud de l'Irak enregistrant un taux très élevé de crimes et des cas de violence, ce qui la menace d'un chaos sécuritaire total.

 

   La province Basra a connu plus de 320 cas de vol et d'attaques armées, depuis le début de ce mois, en plus de divers assassinats de personnalités tribalistes et d'opérations de trafic de drogue   

 

Selon les postes de police irakiens, la province Basra a connu plus de 320 cas de vol et d'attaques armées, depuis le début de ce mois, en plus de divers assassinats de personnalités tribalistes et d'opérations de trafic de drogue, notant que les factions armées appartenant aux partis dirigeants à Bagdad contrôlent la province Basra, peuplé de 3,8 millions d'habitants d'après les statistiques de 2011, avec un nombre de milices armées dans la province estimée de plus de 60 milices, selon des sources de sécurité irakienne.

La Basra est la première artère économique de l'Irak, là où ils sont situés les ports d'exportation de pétrole brut, d'importation de produits alimentaires et des produits de construction. D'après les rapports locaux et les déclarations des membres du parlement, la présence des milices dans la province est due aux conflits pour garantir leurs parts aux champs pétroliers et aux ressources de la Basra et pour contrôler les passages avec le Koweït et l'Iran.

Euro-Med avertit également que les habitants de Basra souffrent de mauvaises infrastructures, du manque de services de base d'électricité et la pénurie d'eau potable, les menaçant d'une catastrophe humanitaire et sanitaire. Par conséquent, l'Observatoire Euro-Méditerranéen appelle le gouvernement Irakien à la primauté de la loi, d'imposer un contrôle strict dans la province de Basra et toutes les provinces de l'Irak, réduire le contrôle des milices, et d'éliminer le phénomène de la prolifération des armes en dehors de la loi du pays.


Euro-Med a souligné aussi que les sociétés humaines sont menacées par le terrorisme dans toutes ses formes, y compris l'émergence des milices et la prolifération des armes, exhortant la communauté internationale de prendre l'initiative pour chercher des solutions urgentes et de sensibiliser les communautés sur la gravité de ces phénomènes négatifs.