Genève - Dans son examen périodique universel des droits de l'homme en Israël et dans les Émirats arabes unis, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies devrait décider de faire des recommandations efficaces en ce qui concerne les violations des droits de l'homme commises par les deux pays en plus de leur non-respect de ses recommandations précédentes, ont déclaré, vendredi, l'Observatoire Euro-Méditerranéen des Droits de l'Homme et l'Institut International des Droits et du Développement dans leur déclaration conjointe devant les Etats membres du Conseil.

"Les Etats membres du Conseil des droits de l'homme des Nations Unies doivent prendre une position sérieuse pour empêcher Israël de ratifier un tel projet", ont déclaré les deux organisations.

"Les EAU continuent de violer les droits de l'homme des travailleurs migrants. En outre, la torture est systématiquement pratiquée à la fois dans les Émirats et dans les prisons contrôlées par les Emirats au Yémen », ont ajouté les deux organisations.

Alors que les EAU sont fières de la construction du Louvre Abu Dhabi, les violations des droits de l'homme- telles que le travail forcé, la confiscation des passeports, le non-paiement des salaires et l'expulsion constituent une punition directe pour l'exercice de leur droit de grève- ont été commises contre les travailleurs migrants qui ont participé à sa construction.

De plus, Euro-Med et l'Institut International des Droits et du Développement ont appelé à enquêter sur des dizaines de témoignages de détenus dans les prisons contrôlées par les Emirats au Yémen, en particulier à la prison de Bir Ahmed à Aden où ils sont soumis à des sévices et des violences sexuelles honteuses, en plus de dégrader leur dignité humaine.

En conclusion, les deux organisations ont demandé au Conseil des droits de l'homme des Nations Unies à formuler des recommandations concrètes pour mettre fin à ces violations flagrantes.  En outre, ils ont appelé Israël et les EAU à "se conformer à ses déclarations antérieures concernant les droits de l'homme en les améliorant sérieusement dans leurs zones de contrôle".