La sensibilisation juridique aux droits du travail des jeunes Jordaniens, un projet conjoint de l'Observatoire Euro-Méditerranéen des Droits de l’Homme et de la Fondation Friedrich Ebert, a été conclu aujourd'hui.

   Le projet avait permis aux jeunes de défendre leurs droits et de remplir leurs obligations en vertu du droit jordanien.   

Enas Zayed, conseillère juridique d’Euro-Med

 

Au cours de ce projet de formation, les futurs étudiants ont été formés sur les droits et les obligations du travail en Jordanie. Ils se sont également formés sur le droit international humanitaire et le droit international des droits de l'homme.

Dans le cadre de ce projet, les étudiants de l'université privée de Zarqa ont été ciblés. Les ateliers comprenaient une introduction à la législation du travail en Jordanie, aux conventions internationales sur les droits des travailleurs et aux mécanismes de plaidoyer disponibles pour les jeunes travaillant dans diverses professions afin de garantir la protection de leurs droits.

Enas Zayed, conseillère juridique d’Euro-Med, a déclaré que le projet avait permis aux jeunes de défendre leurs droits et de remplir leurs obligations en vertu du droit jordanien.

Des dispositions sont en cours pour lancer des projets similaires dans d’autres zones de travail d’Euro-Med, ce qui sensibilisera les détenteurs de diplômes à leurs droits du travail avant leur introduction sur le marché du travail et améliorera la situation des droits de l’homme dans les pays ciblés.

Le projet, lancé en avril dernier, ciblait les étudiants de 6 universités jordaniennes publiques et privées. Les participants ont reçu une formation visant à mieux faire connaître la législation régissant le travail individuel et à reconnaître les droits légaux des jeunes ainsi qu’à leur intégration sur le marché du travail.

Le projet répond également aux objectifs du plan stratégique et à la vision commune d'Euro-Med et de la Fondation Friedrich Ebert de sensibiliser davantage les jeunes et les groupes vulnérables de leurs communautés à la justice.