L'Observatoire Euro-Méditerranéen des Droits de l'Homme a conclu sa participation à la deuxième conférence internationale d'Eurasie sur le droit international et la justice internationale, qui s'est tenue du 17 au 18 décembre 2018 à la capitale azerbaïdjanaise, Bakou, en présence de 250 délégations de plus de 20 pays.  Les délégations participantes comprenaient des avocats et des universitaires spécialisés du droit international et des droits de l'homme.
 

   La conférence visait à échanger des compétences locales et internationales entre avocats, juristes et défenseurs des droits de l'homme originaires des pays européens et asiatiques   

 

La conférence, organisée par l'Union internationale des juristes, l'Union des avocats d'Azerbaïdjan et la Plateforme juridique turque, visait à échanger des compétences locales et internationales entre avocats, juristes et défenseurs des droits de l'homme originaires des pays européens et asiatiques. La conférence visait aussi à augmenter la coopération dans les domaines juridique européen et asiatique, en plus de renforcer la coopération entre des institutions officielles et civiles dans les mêmes domaines.

Lors de sa participation à la conférence, Ihsan Adel, le président de l'Observatoire Euro-Méditerranéen, a appelé à l'activation des relations entre les universitaires et les institutions académiques en Asie et en Europe, d'une part, et des organisations de défense des droits de l'homme, d'autre part, pour atteindre des solutions créatives combinant les aspects théoriques et pratiques des crises auxquelles les États sont confrontés et qui affectent le niveau des droits de l'homme.

Adel a cité l'expérience d'Euro-Med dans le lancement d'une étude commune avec la clinique juridique de l'université d'Amsterdam sur les apatrides dans l'Union européenne à la lumière de la crise des réfugiés en Europe au cours des dernières années, ainsi que la formation d'été en droit international et conflit armé, qui s'est tenu en partenariat avec l'Université de Jordanie et destiné aux étudiants et aux diplômés de sept pays arabes.

Les universités participantes et les associations d'étudiants de la Turquie, l'Azerbaïdjan, l'Ukraine ont discuté la possibilité de créer un partenariat avec l'Observatoire dans ses zones d'intervention au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, y compris la formation des étudiants dans le cadre du projet TMP, supervisé par Euro-Med, l'organisation des formations et des cours d'été communs dans les domaines des droits de l'homme et des conflits armés, le lancement des recherches communes visant à  traiter les crises mondiales, tels que le terrorisme, l’asile et les migrations, tout en assurant la protection des droits de toutes les victimes.

Les participants ont passé en revue les expériences et les programmes de défense des droits des victimes et de sensibilisation au droit international humanitaire, ont discuté  la philosophie du travail des institutions internationales des droits de l'homme et ont abordé des questions humanitaires urgentes telles que les migrations, l'asile, les crimes contre l'humanité, le terrorisme et le désarmement.

Dans le cadre de plaidoyer et de la création des partenariats, l'Observatoire vise à améliorer le niveau d'activité dans le domaine des droits de l'homme dans la région, à sensibiliser et intensifier les efforts pour soutenir et défendre les victimes de la violence et des conflits armés dans les zones de conflit, notamment au Moyen-Orient et en Afrique du Nord.