Genève - L'Observatoire Euro-Méditerranéen des Droits de l'Homme a exprimé sa profonde préoccupation face aux menaces des autorités saoudiennes contre le militant arabe Eyad Al-Baghdadi sur fond de critiques adressées à la politique de Riyadh, en particulier celle du prince héritier Mohammed ben Salman.

Euro-Med a déclaré que la vie et la sécurité d’Al-Baghdadi, qui vit en Norvège et qui a reçu des avertissements de l’agence de renseignement américaine au sujet de la menace saoudienne pour lui, suscitaient de graves préoccupations.

Al-Baghdadi a reçu l’avertissement le 25 avril par l’intermédiaire de membres de la sécurité norvégienne qui l’ont transféré dans un lieu sûr et l’ont averti d’une menace saoudienne à sa vie sur la base des avertissements américains.

Al-Baghdadi a déclaré à des médias étrangers que l'Arabie saoudite l'avait mis sur une liste d'objectifs et que les autorités norvégiennes lui avaient dit que la menace pour sa vie était sérieusement prise en charge après son avertissement par la CIA.

Al-Baghdadi a obtenu l'asile politique en Norvège en 2015, après son arrestation et son expulsion des Émirats arabes unis, qui l'ont contraint à partir sans inculpation ni procès.

Son expulsion des Émirats arabes unis et sa menace de l'Arabie saoudite seraient liées à son activisme en faveur des droits humains et à ses commentaires sur les sites des réseaux sociaux en faveur du Printemps arabe et à la critique des régimes autoritaires.

Plusieurs mois après que Riyad eut impliqué l'assassinat d'un journaliste renommé, Jamal Khashoggi, dans le consulat de Turquie à Istanbul, le régime saoudien menacait la vie de ce militant. Cet incident avait suscité de nombreuses critiques internationales, exigeant la responsabilité des auteurs.

L'Observatoire Euro-Méditerranéen des Droits de l'Homme  appelle les Nations Unies, la communauté internationale et les organisations concernées à prendre fermement position contre les violations saoudiennes des droits de l’Homme et le ciblage direct des opposants et des dissidents.

 

Euro-Med demande en outre à la communauté internationale d’exercer des pressions sur les autorités saoudiennes pour qu’elles ne persécutent pas les militants opposés à leurs politiques à l’intérieur et à l’extérieur du Royaume, exhorter le Royaume à cesser les campagnes d’intimidation et de menaces, qui constituent de graves violations des conventions internationales qui garantissent le droit à l’expression pacifique.