L’Observatoire Euro-Méditerranéen des Droits de l’Homme  lancera le premier éditeur du Festival du court métrage sur les droits de l’Homme au Moyen-Orient et en Afrique du Nord dans la capitale danoise, Copenhague, prévu pour la fin de cette année  sous la supervision d’un groupe d’experts dans le domaine des droits de l’Homme et de la production médiatique.

Le lancement du festival s'inscrit dans le cadre de la politique de l'organisation visant à sensibiliser le public aux questions des droits de l'Homme à travers les réseaux sociaux, car il s'agit du principal outil qui influence le public et met en lumière les violations des droits de l'Homme dans les zones de conflit.

Un certain nombre de cinéastes et de producteurs du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord devraient participer à la projection de courts métrages sur les conflits armés, les réfugiés, les femmes et les enfants. Ces films sont censés refléter les différentes formes de souffrance dans la région et représenter un nouvel outil pour documenter les abus commis par différentes parties.

Le festival, qui aura lieu pour la première fois, s’inscrit dans le cadre de la stratégie d'Euro-Med visant à soutenir les capacités des jeunes qui reflètent leurs droits et leurs problèmes, et leurs conditions de travail, a déclaré Martha Ochi, la directrice technique d’Euro-Med, ajoutant que trois films seront nominés pour remporter des prix en reconnaissance de leur travail.

Elle a ajouté que la sélection des films lauréats se fera dans le cadre d’un mécanisme d’arbitrage dirigé par un groupe d’experts et de professionnels de l’industrie cinématographique et de la production artistique, ainsi qu’un certain nombre de militants et de travailleurs internationaux dans le domaine des droits de l’Homme et du droit humanitaire international, afin d’assurer une concurrence équitable entre les participants.

Maher Hashash, le président du festival, a déclaré que le festival était un incubateur d'œuvres visuelles liées aux droits de l'Homme. C'est une plate-forme d'histoires vécues ou observées par les cinéastes.

Hashash, cinéaste, a souligné l’importance technique du festival car il aborde des questions négligées par l’industrie cinématographique internationale afin d'offrir aux jeunes une occasion importante pour exposer les souffrances et les problèmes de leur pays.

L'Observatoire Euro-Méditerranéen des Droits de l'Homme, basé à Genève, s'intéresse à la sensibilisation aux droits de l'homme par tous les moyens modernes disponibles, soulignant que la conscience des individus de leurs droits et leur capacité de les exprimer à travers les médiatiques disponibles garantit la protection de leurs droits. Euro-Med s’acquitte de cette tâche en organisant  des conférences, des cours et des festivals artistiques dans diverses régions du Moyen-Orient et d'Afrique du Nord.