Rabat- L’observateur Euro-Méditerranéen des Droits de l’Homme a remporté le "Prix d’excellence" au Festival international du film documentaire à Rabat, capitale du Maroc, qui s’est tenu du 28 au 30 juin, avec la participation de la Commission nationale des droits de l’Homme et du Centre cinématographique marocain sous le thème "Le cinéma est notre langue commune" qui aborde le rôle des médias dans le travail des droits de l’Homme.

Le président de la Commission nationale des droits de l’Homme au Maroc, Nabil Ghaza, a déclaré que l’administration du festival a décidé de décerner à Euro-Med le "Prix d’excellence" pour ses grands efforts visant à dénoncer et à combattre les violations des droits de l'Homme au Moyen-Orient et en Afrique du Nord.

Nada Nabil, coordinatrice des médias à Euro-Med, a déclaré que cette participation met l’accent sur le rôle de l’Observatoire en matière des questions de droits de l’Homme, soulignant le rôle d'Euro-Med dans le maintien des enjeux des groupes marginalisés et vulnérables dans l’opinion publique.

Dans  son discours au festival, lors de la remise du prix, Nabil a insisté sur l’importance des médias en tant qu’outil efficace ayant un grand impact pendant les guerres et les conflits en jouant un rôle de premier plan dans la documentation des violations et la condamnation des violations des droits de l’Homme afin qu’ils puissent être tenus responsables.

Nabil a ajouté que le festival renforce les efforts des chercheurs et des défenseurs des droits de l’Homme au moment où la région est témoin de conflits dans de nombreux régions, victimes de persécutions et de violations sans précédent de leurs droits fondamentaux.

Nabil a affirmé qu'Euro-Med poursuivrait ses efforts pour donner la parole à ceux qui sont sans voix, soutenir les victimes des guerres et des conflits et leur permettre de livrer leurs histoires à travers les médias et toutes les plateformes de défense des droits de l'Homme. Elle a souligné qu'Euro-Med s'orientait progressivement vers un environnement préservant la dignité humaine et donnant des droits égaux à tous, en particulier dans les zones de conflit du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord, en dépit des tentatives visant à entraver ses travaux.

L’observateur Euro-Méditerranéen des Droits de l’Homme a annoncé le mois dernier le lancement d’un concours de courts métrages sur les droits de l’Homme à Copenhague, destiné à assurer l’importance des médias dans la présentation des faits et de la souffrance des opprimés avec la participation de plusieurs cinéastes et réalisateurs au Moyen-Orient et l'Afrique du Nord.