Dans le cadre du projet Incubateur de leadership féminin, l’Observatoire Euro-Méditerranéen des Droits de l’Homme a conclu le programme "Renforcement des capacités" destiné aux institutions locales, financé par Raham Austria et la suédoise Kvinna Till Kvinna. Le programme vise à fournir aux travailleuses des institutions locales des méthodes de mise en œuvre des campagnes de plaidoyer pour les questions féminines dans la bande de Gaza.

Le programme a permis de former et de doter 20 femmes de compétences pour développer leurs conditions de travail dans des institutions partenaires locales en leur fournissant des méthodes de mise en œuvre de campagnes de plaidoyer visant à mettre en évidence les problèmes des femmes et à les résoudre à l'aide d'outils modernes. Le programme vise également à former ces femmes pour qu’elles puissent revendiquer le droit au travail des personnes handicapées et à augmenter les salaires des travailleuses dans les jardins d’enfants.

Après avoir été formés par un groupe d’experts et de formateurs en gestion de campagne, les participants sont censés lancer un certain nombre de campagnes de lobbying et de plaidoyer en faveur des droits des femmes.

Le programme vise à initier les femmes aux moyens les plus efficaces de revendiquer leurs droits et de partager leurs idées à l’aide de mécanismes modernes. » a déclaré Khalid Shbeir, un formateur dans le programme. « Le programme vise également à initier ces femmes à des formes de pression qui pourraient apporter des solutions novatrices à leurs problèmes », a ajouté Shbeir.

Il a également ajouté que le programme de 35 heures comprenait divers sujets de formation axés sur la communication, le lobbying, la défense des droits et l’utilisation des réseaux sociaux pour appuyer et mettre en évidence les enjeux des femmes.

Abeer Abu Shawish, directrice du projet ILF, a déclaré que la formation avait pour résultat de changer la façon dont les femmes atteignent leurs objectifs et revendiquent leurs droits.

"Le projet Incubateur de leadership féminin,  lancé en 2017, a mené un certain nombre d’activités qui ont contribué à autonomiser les femmes afin de revendiquer leurs droits et de défendre leurs causes dans le cadre de la loi palestinienne," a souligné Abu Shawish.

L’Observatoire Euro-Méditerranéen des Droits de l’Homme a réalisé la deuxième phase du projet d’ILF, financé par l’Association Raham Austria et Kvinna Till Kvinna. Le projet vise à permettre aux femmes de la bande de Gaza d’exercer leurs droits après avoir été sensibilisées, ce qui leur a permis de préparer des plans pour améliorer leurs conditions économiques et sociales.