L'Observatoire Euro-Méditerranéen des Droits de l’Homme condamne la décision du jury du Prix Nelly Sachs de retirer le prix de l’auteur Kamila Shamsie pour son soutien au mouvement pro-palestinien Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BDS).

L’auteur anglo-pakistanais aurait participé au mouvement de boycott contre le gouvernement israélien pour ses politiques contre les palestiniens depuis 2014.

 

Dans une déclaration faisant suite à la décision du jury, Shamsie a exprimé sa déception et expliqué pourquoi elle appuie le BDS. « Lors des élections israéliennes qui viennent de se conclure, Benjamin Netanyahu a annoncé son intention d’annexer jusqu’à un tiers de la Cisjordanie, en violation du droit international. Et son adversaire politique Benny Gantz s’y opposait parce que Netanyahu avait volé son idée, ce qui suivit de près le meurtre de deux adolescents palestiniens par les forces israéliennes - qui a été condamné comme « épouvantable» par le Coordonnateur spécial des Nations Unies pour le processus de paix au Moyen-Orient », a déclaré Shamsie.

Le Prix Nelly Sachs est un prix littéraire biennal décerné par la ville allemande de Dortmund pour honorer les auteurs pour leurs contributions à la promotion de la compréhension entre les peuples. Il porte le nom du poète juif germano-suédois Nelly Sachs.

Le gouvernement israélien a violé à plusieurs reprises les lois internationales et les résolutions des Nations Unies en ce qui concerne la population et les territoires palestiniens.

Le mouvement BDS, dirigé par des citoyens, a été lancé en réponse à l’inaction internationale et s’est inspiré du boycott sud-africain contre le régime d’apartheid. Le mouvement BDS n’est pas une campagne violente, et ses partisans ne devraient pas être victimes de discrimination pour leur participation.

L'Observatoire Euro-Méditerranéen des Droits de l’Homme craint que cela ne crée un dangereux précédent d’une grave atteinte à la liberté d’expression en Allemagne et dans d’autres parties du monde.