Bruxelles- L'Observateur Euro-Méditerranéen des Droits de l'Homme a discuté aujourd'hui, avec le député de la délégation du Parlement européen pour les relations avec la péninsule arabique (DARP) Mark Tarabella, des conditions des droits de l’homme et des restrictions à la liberté d’opinion et d’expression dans le Golfe, en particulier en Arabie saoudite et aux Émirats arabes unis.

   Shehadeh et Tarabella ont discuté de l’utilisation d’incitations économiques par l’Union européenne pour inciter les États du Golfe à respecter les droits de l’homme, et averti des sanctions économiques concernant les exportations du Golfe vers l’Europe et vice versa en cas de violations claires.   

 

"La question des droits de l’homme dans le Golfe est l’une des grandes priorités des travaux de la commission parlementaire européenne. Le comité dont les membres ont été élus en septembre dernier prévoit d’organiser des visites dans le Golfe en février 2020, afin d’y examiner de plus près la réalité des droits de l’homme" a déclaré Tarabella lors de sa rencontre avec le Directeur régional d’Euro-Med en Europe, Mohamed Shehadeh.

Shehadeh et Tarabella ont discuté du danger de politiser le travail des organisations de défense des droits de l'homme, plutôt que de se concentrer sur des questions qui pourraient être abordées pour améliorer la vie des citoyens de la région du Golfe.

Ils ont également discuté des moyens de mettre l'accent sur les questions de droits de l’homme qui affectent la vie quotidienne des citoyens, les violations des droits des travailleurs étrangers, le système de parrainage et son association avec l’esclavage et les restrictions imposées à la liberté d’opinion et d’expression en général dans les États du Golfe.

Shehadeh a informé le député européen sur les conditions de travail en Arabie Saoudite dans deux domaines de l’élevage et de l’agriculture où les citoyens saoudiens refusent de travailler dans ces domaines, qui a contribué à compter sur des travailleurs étrangers pour travailler dans ces professions sans obtenir leurs droits parce que ces professions ne sont pas couvertes par les lois du travail saoudiennes.

Au cours de la réunion, le Directeur régional d'Euro-Med a soulevé la question de la détention en cours par les autorités des Émirats arabes unis d’un éminent militant des droits de l’homme, Ahmed Mansour, et de l’enlèvement de la Princesse Basma Bint Saud, qui est une éminente militante des droits des femmes et du travail démocratique.

D’autre part, Shehadeh et Tarabella ont discuté de l’utilisation d’incitations économiques par l’Union européenne pour inciter les États du Golfe à respecter les droits de l’homme, et averti des sanctions économiques concernant les exportations du Golfe vers l’Europe et vice versa en cas de violations claires.

Ils ont également discuté de la possibilité d’utiliser des sanctions touristiques, telles que l’exclusion des EAU ou d’autres pays du golfe du "visa Schengen" comme un outil de pression sur le gouvernement des EAU pour respecter les principes fondamentaux des droits de l’homme, et l’activation du rôle du Comité LIBE pour surveiller la situation des droits humains dans la région.

Le directeur régional d'Euro-Med a insisté sur la nécessité d’utiliser des incitations économiques pour améliorer la situation des droits de l’homme dans le Golfe, tel que la réduction des taxes sur les exportations du Golfe en vertu de la loi de l’Union européenne appelée « Schéma généralisé de préférence » en cas de respect des droits du travail étrangers et de développement des conditions de travail.

Shehadeh a informé Tarabella des priorités d'Euro-Med dans le travail sur les droits de l’homme en se concentrant sur le changement du récit statistique pour faire la lumière sur les victimes d’une manière humaine et de mettre en évidence leurs histoires individuelles.

Il a également discuté des moyens d’une coopération conjointe en organisant des activités conjointes entre Euro-Med et les MPE, telles que des activités de sensibilisation, des conférences et l’accueil d’MPE dans le cadre des activités de l’Observatoire Euro-Méditerranéen à Genève.

Shehadeh a également présenté les activités d'Euro-Med et les plus importantes et récentes activités, y compris les séminaires du Parlement britannique et brésilien et les événements et ateliers organisés en septembre dernier au siège du Conseil des droits de l’homme à Genève.

À la fin de la réunion, Tarabella a salué les activités d'Euro-Med et a appelé à une communication constante pour échanger des idées et travailler à l’établissement d’activités conjointes entre les deux parties dans la période à venir.