À la lumière de la pandémie mondiale de Covid-19, Euro-Med a cosigné aujourd'hui une déclaration conjointe avec 29 organisations internationales - telles qu’Access Now, Human Rights Watch et Digital Rights Foundation, appelant les gouvernements respectifs d'Oman, du Qatar et des Émirats arabes unis pour lever leur longue interdiction sur les plateformes de voix sur IP (VoIP), y compris Skype, FaceTime, Whatsapp et autres.

La propagation du nouveau coronavirus fait peser une grande responsabilité sur tous les gouvernements pour assurer à leur public un accès sûr et sans restriction à l'information, à la communication et aux moyens en ligne d'effectuer le travail et l'éducation depuis leur domicile afin d'assurer la sécurité et le bien-être globaux de leurs sociétés.

«Il est grand temps que les gouvernements du Golfe lèvent l'interdiction des plateformes VoIP en ces temps sans précédent», a souligné Anas Al-Jerjawi, directeur régional d’Euro-Med pour la région MENA, «Sinon, il est contradictoire de demander aux citoyens de se conformer aux consignes de sécurité telles que éloignement social, auto-isolement et travail à domicile tout en limitant leurs capacités et leur accès aux plateformes en ligne et aux moyens nécessaires pour les appels vocaux et vidéo sur Internet qui permettent de travailler et d'apprendre à distance. »

Récemment, les gouvernements d'Oman et des Émirats arabes unis ont annoncé le déblocage exceptionnel et temporaire de Zoom, Skype for Business et d'autres applications lors de la propagation du Covid-19, tout en continuant à bloquer l'accès à FaceTime, Skype et WhatsApp pour le grand public.

Euro-Med affirme que l'accès aux plates-formes VoIP est désormais indispensable à la sécurité et au bien-être des personnes, car il garantit la capacité de recevoir des instructions et des soins de télésanté et offre aux individus les moyens abordables d'apprendre et de travailler à domicile et de rester en contact avec leurs amis et famille pour un soutien émotionnel. Par conséquent, la levée de l'interdiction des plateformes VoIP relève du mandat des gouvernements de garantir la santé, le bien-être et la sécurité de leurs populations respectives.

Il est désormais incontestablement nécessaire pour les pays du Golfe de lever définitivement toutes les restrictions sur les plateformes VoIP et de faciliter l’accès complet de leurs citoyens à un Internet sécurisé et fiable.