Genève- L’Observatoire Euro-Méditerranéen des Droits de l’Homme accueille avec satisfaction la question de la députée Idoia Villanueva Ruiz soumise le 2 juin 2020 à la Commission européenne s’appuyant sur le récent rapport d’Euro-Med sur les achats de drones prédateurs de surveillance de l’UE destinés à être utilisés contre les demandeurs d’asile en mer. Les achats comprenaient 59 millions d’euros de contrats attribués à deux entreprises israéliennes dont les produits ont été testés à la suite de violations des droits de l’homme dans les territoires palestiniens occupés.

Euro-Med a mis en garde contre ce risque alarmant d’achats : a) être utilisé pour manipuler la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer concernant le sauvetage de ceux échoués en Méditerranée b) être utilisé pour pousser les demandeurs d’asile traversant la mer dans les mains des garde-côtes libyens, qui est connu pour maltraiter et brutaliser les migrants. c) Cautionner et encourager les atrocités israéliennes commises contre les Palestiniens occupés.

L’Observatoire Euro-Med salue la députée européenne Ruiz de défendre les droits des demandeurs d’asile et des Palestiniens, et appelle l’UE à résilier les contrats susmentionnés et à s’abstenir d’utiliser des drones prédateurs pour surveiller et dissuader les migrants de chercher un refuge sûr en Europe.