Genève - Malgré les violations continues dans la région MEAN et la responsabilité qui en découle sur les épaules des défenseurs des droits de l'homme dans le monde entier, la reconnaissance des petits pas qui, à long terme, apporteront des améliorations considérables vers la cessation des violations et la réparation des victimes est cruciale.

En septembre, notre équipe a travaillé aux côtés d'organisations partenaires et de dizaines d'organisations régionales et internationales pour apporter un réel changement à cet égard en s'adressant aux décideurs sur les pratiques et les méthodologies qui devraient être abordées, réformées ou complètement arrêtées; et en exploitant le pouvoir des médias sociaux pour engager virtuellement le public dans des questions qui affectent leurs droits et leur dignité humaine.

 

Les résultats les plus importants de ces efforts sont les suivants

 

Égypte

Le 11 septembre, le président égyptien Abdel Fattah Al-Sisi a lancé la "Stratégie nationale pour les droits de l'homme" afin de renforcer les politiques de l'État dans le traitement des dossiers pertinents pour promouvoir le respect de tous les droits, y compris le droit de participer à la vie politique et de former des partis, des ONG et des syndicats.

En juillet dernier, Euro-Med Monitor et ses organisations partenaires ont appelé les autorités égyptiennes à modifier une loi restreignant le travail des ONG en Egypte.

Communiqué de presse: Euro-Med et HUMENA: L'amendement de l'Egypte de la loi restreignant le travail des ONG est un recul du droit à la liberté de réunion

 

Bahreïn

Le 15 septembre, le gouvernement bahreïni a finalement libéré 30 prisonniers, la plupart d'entre eux des prisonniers d'opinion, en vertu d'une loi de 2017 sur les " peines alternatives " qui permet aux prisonniers ayant passé au moins la moitié de leur peine en prison de la terminer en dehors de la prison grâce à des mesures comprenant la détention à domicile et la surveillance électronique.

Au cours des dernières années, Euro-Med Monitor et ses partenaires ont demandé à plusieurs reprises aux autorités bahreïnies de libérer des militants des droits de l'homme et des militants politiques et de modifier leur politique restreignant la liberté d'expression et d'opinion.

 

Libye

Le 20 septembre, le gouvernement libyen, en coopération avec les autorités marocaines, a répondu aux lettres officielles adressées par Euro-Med Monitor aux autorités libyennes et marocaines, les appelant à mettre fin aux souffrances de centaines de migrants marocains détenus en Libye.

Dans son discours, Euro-Med Monitor avait appelé les autorités à visiter les centres de détention des citoyens marocains et à commencer à préparer leurs papiers d'identité et leurs documents de voyage en vue de leur retour au Maroc.

Communiqué de presse: Libye: Des centaines de migrants marocains détenus dans des conditions inhumaines

 

Arabie Saoudite

Le 20 septembre, Euro-Med Monitor a été informé de la suspension des décisions de licencier des universitaires et des médecins yéménites de leur travail dans les régions du sud de l'Arabie Saoudite, après que 13 organisations internationales et yéménites de défense des droits de l'homme aient envoyé une pétition au Comité des Nations Unies sur les travailleurs migrants, exprimant leur inquiétude quant au fait que le royaume met fin aux contrats de milliers de travailleurs yéménites dans le sud du pays.

Communiqué de presse: 13 groupes de défense des Droits de l'Homme déposent une plainte auprès de l'ONU au sujet du licenciement de milliers de travailleurs yéménites par l'Arabie Saoudite

 

Tunisie

Le 23 septembre, le député tunisien suspendu, Yassin Ayari, qui avait mené une grève de la faim pour dénoncer les procès militaires touchant des civils dans le pays, a été libéré.

Euro-Med Monitor s'était adressé aux autorités tunisiennes, demandant la libération du député et le respect de son immunité parlementaire conformément à la constitution tunisienne, et de ne pas profiter des circonstances exceptionnelles actuelles pour porter atteinte aux droits et libertés.

Communiqué de presse: Tunisie: Euro-Med Monitor appelle à la libération du député gréviste de la faim Yassin Ayari

 

Yémen

Le 29 septembre, le succès d'un accord d'échange de plus de 200 prisonniers et détenus entre le groupe Houthi et l'autorité locale du gouvernorat de Taiz a été officiellement annoncé.

Au début de cette année, Euro-Med Monitor a exhorté le groupe Houthi à libérer immédiatement et sans condition tous les détenus, à révéler le sort des personnes disparues de force, à œuvrer pour leur retour dans leurs familles sans restriction ni menace de poursuites, et à mettre fin à la pratique de la torture ou à toute forme de traitement inhumain contre les détenus dans les prisons affiliées au groupe.

Communiqué de presse: "J'avais un désir de mort": Rapport documentant la souffrance des prisonniers dans les prisons Houthi

 

Algérie

Le 30 septembre, le Comité National pour la Libération des Détenus a annoncé la libération de l'activiste Yassin al-Mubaraki après avoir purgé une peine d'un an de prison pour ses écrits critiques sur les croyances religieuses.

Euro-Med Monitor avait demandé à plusieurs reprises aux autorités algériennes de libérer immédiatement tous les prisonniers de conscience et de tenir les promesses du Président algérien Abdelaziz Tebboune de mener des réformes politiques et de permettre les libertés.

Communiqué de presse: Arrestation des militants pacifiques en Algérie… un coup porté à la liberté d'expression