Bruxelles - Le responsable des programmes et des communications d'Euro-Med Monitor, Muhammad Shehada, a conclu dimanche une série de réunions d'une semaine avec des fonctionnaires de l'Union européenne du Service européen d'action extérieure, du Parlement, de la Commission, du Conseil et du Comité des régions.

Au Service européen pour l'action extérieure (SEAE), Shehada a rencontré des officiers et des conseillers principaux de l'unité "Paix, médiation et dialogue", des unités "Israël, territoires palestiniens occupés et processus de paix au Moyen-Orient", de la division "Communication stratégique, groupes de travail et analyse de l'information" et de la division "Planification des politiques et prospective stratégique".

Au Parlement européen, Shehada a rencontré l'eurodéputée Margrete Auken, vice-présidente de la délégation pour les relations avec la Palestine ;  Zoltán Simon, chef d'unité pour l'Alliance progressiste des socialistes et démocrates (S&D) à l'unité Affaires étrangères, droits de l'homme, sécurité et défense ; et des administrateurs de haut niveau des secrétariats de la sous-commission des droits de l'homme, de la commission des affaires étrangères et de l'unité Palestine, Euromed et Moyen-Orient.

Au cours des réunions, les deux parties ont discuté d'un large éventail de questions régionales, notamment la situation humanitaire dans les territoires palestiniens occupés, en Syrie, au Yémen et en Libye, la répression des libertés politiques et civiles dans la région du Golfe, en Égypte et au Maroc, et les implications des crises politiques au Soudan et au Liban sur la population générale.

Shehada a également rencontré des responsables de programme et des chefs d'équipe de la Direction générale de la protection civile européenne et des opérations d'aide humanitaire et de la Direction générale des partenariats internationaux de la Commission européenne pour discuter du renforcement du travail humanitaire et de développement de l'UE sur le terrain au Moyen-Orient, en particulier dans les territoires palestiniens occupés, au Yémen et en Syrie, ainsi que des mesures nécessaires pour protéger cette aide de la destruction ou de la confiscation, par exemple, par les autorités israéliennes dans les territoires palestiniens occupés.

En tant qu'organisation indépendante dirigée par des jeunes, Euro-Med Monitor se bat pour défendre les droits de l'homme de chaque personne dans la région MENA et en Europe dans les plateformes internationales et pour mobiliser les décideurs à agir pour mettre fin aux violations et améliorer les vies.