L'experte de l'ONU sur la violence contre les femmes, Rashida Manjoo, a renoncé vendredi 16 janvier, à sa visite dans les territoires palestiniens, après qu’Israël ait refusé de lui octroyer le visa d’entrer.

Mme Rashida Manjoo, rapporteuse spéciale des Nations Unies chargée de la question de la violence contre les femmes, devait arriver en Palestine ce 19 janvier afin de rencontrer des femmes palestiniennes ayant survécu aux violences dans les territoires palestiniens.

L’Observatoire Euro-Mid pour les droits de l’Homme a condamné la décision israélienne et souligné qu’il donnera tous les éléments des preuves des violations israéliennes à l’experte de l’ONU pour qu’elle soit capable d’obtenir des informations de première main sur la situation des femmes dans les territoires palestiniens.

« La pratique israélienne d’empêcher les experts internationaux d’entrer dans les territoires palestiniens constitue un mépris du droit international et est une tentative de dissimuler les violations des droits humains commises par Israël » a déclaré Ramy Abdu, le président d’Euro-Mid. « Malgré ces tentatives d’obstruction à la vérité, Euro-Mid fera parvenir à Mme Manjoo un rapport complet- , documentant les abus israéliens contre les femmes palestiniennes » a-t-il ajouté.

Euro-Mid appelle la communauté internationale et toutes les parties concernées à prendre toutes les mesures possibles afin de permettre aux experts internationaux d’entrer dans les territoires palestiniens et à faire pression sur Israël pour qu’elle cesse d’entraver le travail des commissions d’enquête, y compris la commission d'enquête de l'ONU sur l’opération israélienne « Bordure Protectrice » menée contre Gaza du 8 juillet au 26 août 2014.