Selon un rapport de l’Observatoire Euro-Mid, au cours de la campagne d’arrestations massive en Cisjordanie pour, selon eux, retrouver les assassins des trois colons enlevés, qui a duré trois semaines, les forces militaires et la police israéliennes ont mené en moyenne jusqu’à 18 raids par jour contre des maisons, entreprises et associations palestiniennes, en profitant pour dérober de l’argent et des biens pour un total estimé de 3 millions de dollars.

« Si les forces israéliennes étaient aussi concernées par la recherche des jeunes colons et de leurs ravisseurs, pourquoi autant de biens personnels ont-ils été confisqués, sans la remise de documents ou de reçus attestant de la saisie ? » interroge Ihsan Adel, conseiller juridique à Euro-Mid. « Dans une région aussi appauvrie que la Cisjordanie, le vol d’une telle somme est vital pour la survie de l’économie locale et des familles.

L’enquête de l’Observatoire Euro-Mid a relevé 387 cas d’incursions ayant mené au vol de 370 000 $ en espèce et de 2.5 millions de dollars en biens divers, tels que voitures, matériel informatique, téléphones portables et bijoux. L’argent et les biens ont été saisis dans des maisons, universités, cliniques médicales, agence de communication et bureaux de change. Euro-Mid soutient toutefois que ces estimations sont bien en-deçà de la valeur totale réelle des biens dérobés, du fait que les familles et les entreprises n’aient pas pu comptabiliser tous les biens manquants et que de nombreux vols n’aient pas été signalés.

La saisie par Israël des biens et propriétés des civils palestiniens est une violation des articles 27 et 33 de la Quatrième Convention de Genève, prohibant le pillage et les représailles contre les civils et leurs biens.

« Les Gouvernements et les organisations de défense des droits de l’Homme doivent immédiatement exiger la mise en place d’une enquête internationale indépendante pour faire la lumière sur ce pillage » affirme Ihsan Adel. « La Communauté internationale doit également se joindre à notre appel et demander au Gouvernement israélien de mettre en place une procédure permettant aux Palestiniens de réclamer leur biens ou d’obtenir une indemnisation adéquate dans les plus brefs délais. »

L’Observatoire Euro-Mid pour les Droits de l’Homme est une organisation à but non lucratif qui défend les droits de l’Homme et dénonce leurs violations. L’Observatoire Euro-Mid pour les Droits de l’Homme a son siège à Genève, en Suisse, et dispose de bureaux régionaux aux Moyen-Orient.