L'afflux de réfugiés et de migrants tentant d'entrer dans l’UE a atteint des niveaux sans précédent  a confirmé un nouveau rapport publié par Euro-Med ce vendredi. Juillet et août ont marqué l'apogée de la crise à ce jour, avec une flambée du nombre de réfugiés prenant la mer dans leur quête d'une vie meilleure.

Selon le rapport, 380 000 réfugiés sont arrivés aux frontières européennes au cours des huit premiers mois. En 2014, à la même période, seulement 145 000 réfugiés avaient réussi à se rendre en Europe  et au total 280 000 réfugiés avaient rejoint l’Europe sur l’ensemble de l’année.

Euro-Med estime que 190 000 réfugiés sont arrivés en Europerien qu’en juillet et août. Les réfugiés en provenance d’Afghanistan et de Syrie, y compris les Palestiniens déplacés suite à la création d’Israël, représentent le plus grand nombre de personnes qui fuient vers l’Europe.

Le nombre de réfugiés qui se sont noyés en Méditerranée alors qu'ils tentaient d'atteindre l'Europe a atteint 2 824 au 1er Septembre.
"Ces chiffres lancent un appel urgent aux pays membres de l'Union européenne qui doivent travailler ensemble pour mettre fin à cette odieuse négligence et aux mauvais traitements de ces âmes désespérées», dit Sandra Owen, consultante pour Euro-Med sur la question migratoire. "Les pays européens doivent collaborer pour mettre en place un mécanisme juste permettant la réinstallation de manière proportionnelle des réfugiés dans chaque pays."

L'Europe a maintenant suffisamment de preuves que la fermeture des frontières ne pourra pas arrêter ceux qui recherchent désespérément la sécurité et une vie paisible pour leur famille. Ces preuves doivent pousser les gouvernements européens, les agences et les institutions humanitaires à faciliter l’entrée des demandeurs d'asile avant qu'ils n’atteignent les côtes de l'UE sur les bateaux de la mort.

 

Cliquez ici pour lire le rapport