C'est important de continuer la lutte, en dépit des déceptions, en gardant une foi infaillible en une victoire de la justice Richard Falk | Président du conseil d’administration

Euro-Med Monitor in Israël/ Territoires Palestiniens

Israël continue d'imposer des restrictions discriminatoires aux droits des Palestiniens dans la Cisjordanie occupée, y compris des restrictions à la circulation des personnes et des marchandises importées et exportées de la bande de Gaza. D'autre part, les deux gouvernements de la Cisjordanie et de la bande de Gaza ont emprisonné et arrêté des manifestants et des militants pacifiques. Les journalistes ont été arrêtés et torturés pour avoir exercé leur droit à la liberté d'expression et de presse. Ces violations ont augmenté de façon spectaculaire suite à la division palestinienne en 2007 lorsque le Hamas a maintenu le contrôle politique sur la bande de Gaza.

Lors d'un séminaire devant le CDH: Euro-Med appelle à sanctionner Israël, à soutenir le parcours de la CPI sur les violations des droits des enfants palestiniens

Euro-Med expose les violations israéliennes à Jérusalem et appelle à une couverture financière et politique pour l'UNRWA

Euro-Med discute la responsabilité de la communauté internationale de protéger les civils en Palestine, en Libye et en Irak

Les travailleurs humanitaires sur le terrain au Moyen-Orient: victimes de l'humanité

Euro-Med lance une nouvelle formation sur la gestion de projet

Après le retrait des archives de l'ONU, Euro-Med publie une traduction arabe du rapport de la CESAO sur l'apartheid israélien

Territoires palestiniens: La première formation du projet "Incubateur de leadership féminin 2018" a pris fin

Euro-Med publiera une traduction en arabe du rapport de la CESAO sur les politiques et les pratiques israéliennes en matière d'apartheid

L'UNRWA prend des mesures arbitraires et injustifiées contre près de 1.000 de ses employés de Gaza

Euro-Med et GIWEH remettent aux Nations Unies deux documents sur les barrages routiers israéliens en Cisjordanie et l'abus de veto en Syrie