Euro-Med Monitor in Syrie

Après le déclenchement de la guerre civile en Syrie en 2011, le conflit armé s'est intensifié à mesure que le gouvernement intensifiait ses attaques et commençait à utiliser des armes de plus en plus meurtrières et aveugles, aboutissant à des attaques d'armes chimiques. Les forces gouvernementales et les milices progouvernementales continuent également à torturer les détenus et à commettre des exécutions. La propagation et l'intensification des combats ont conduit à une crise humanitaire grave avec des millions de personnes déplacées à l'intérieur du pays, ou cherchant refuge dans les pays voisins. Toutes les parties impliquées dans les combats étaient responsables des violations généralisées, y compris le fait de cibler des civils avec de l'artillerie, les enlèvements et les exécutions.

Bilan des victimes Par année (Mars 2011 Mars 2021)

Syrie: Une crise humanitaire aggravée par l'escalade des attaques des forces gouvernementales sur Daraa

Libye: Des centaines de Syriens détenus dans des conditions inhumaines dans les prisons de Tripoli

Syrie: Les scènes de cadavres de détenus brûlés témoignent de la gravité de l'impunité.

'Des biens rares': L'isolement de Daraa Al-Balad menace 40 000 personnes de famine

Analyse critique de la réponse légale aux demandeurs d'asile en danger face aux acteurs non-étatiques

Syrie: La mort d'un jeune homme sous la torture du Cinquième Corps doit faire l'objet d'une enquête

La Syrie en première ligne... Rapport d'Euro-Med Monitor: Torture généralisée en région arabe

Syrie: Le ciblage d'un hôpital à Afrin exige une enquête indépendante

Syrie: Le bombardement des zones civiles à Idlib marque une escalade dangereuse exigeant une intervention immédiate